Présentation du Blog

•18 décembre 2009 • 19 commentaires

Bonjour! 

Merci respecter la propriété intellectuelle de tous les textes signés I: ils sont de mon entière création

Menus de droite
Menu
– les différents types de contenu du blog.

Liens
– romans SF et FA avec texte coup-de-coeur quand vous passez la souris sur les liens!!!
– thrillers avec texte coup-de-coeur quand vous passez la souris sur les liens!!!
– sites SF et FA
– sites de thrillers
– artistes

Listes
– films
– romans historiques / thrillers

Mes Ecrits: ICI

Mes autres blog: ICI

Lyhane (alias I)

Image: Moyan
Image titre: Antifan Real
Image gravatar: Philistraub

A ne pas rater….

•18 octobre 2015 • 3 commentaires

Couverture

Cycle des démons, FINAL! (sauf si l’auteur nous fait… encore… un faux plan)

Le Trône de Crâne, symbole de pouvoir tenant les chtoniens à distance, est vacant.

Son occupant, Ahmann Jardir, a disparu lorsque l’Homme-rune s’est dressé sur son chemin. Depuis, une guerre de succession menace de terrasser les Villes Libres de Thesa. Pendant ce temps, la force des chtoniens grandit et, en l’absence d’Arlen et d’Ahmann, il se pourrait que personne ne soit de taille à les arrêter. Seule Renna Bales sait peut-être ce qu’il est advenu des deux frères ennemis, mais elle semble elle aussi s’être volatilisée…

Peter V. Brett nous annonçait une trilogie et nous offre, au final, quatre romans… La trilogie offre un rythme sûr, introduisant, développant puis concluant une histoire que chaque auteur tisse, manipule, élève et fait retomber en jouer de toute la gamme de nos émotions et de nos attentes. Certains auteurs, comme Brett ou Sanderson, changent ce rythme connu, s’offrant une liberté qui nous envoûte par son humanité, ses inconnues et sa fraîcheur.

Suivre les aventures d’Ahman, Arlen, Inevara, Renna et leurs compagnons, c’est connaître leur présent et leur passé, leurs rêves et leurs illusions, leurs combats et leurs victoires, amères et sucrées comme un espoir d’automne. Chacun a une histoire, et Brett prend le temps de nous la dévoiler, attisant notre sympathie, notre pitié ou notre dégoût. Mais surtout, il nous fait comprendre qu’aucun être ne peut rester tel qu’il est né…

A lire, pour tous les amoureux de Fiona Mcintosh, Brandon Sanderson ou de Brend Weeks. Ces auteurs ne se ressemblent que pour leur capacité à nous emmener loin… et si proches pourtant… de nous.

Couverture. Couverture

 Lovercraft: Cthulhu 1 et 2
 Je n’ai jamais lu un Lovercraft en entier, pas même son Nécronomicon (s’il est bien de lui). Certains auteurs, peut-être parce qu’ils touchent à un élément essentiel, peuvent faire frémir des ombres dont le murmure nous glace et dépasse notre entendement. Lovercraft était fou, dit-on. Mais certains fous sont des génies, et pour certains, ils le savent. Lire du Lovercraft, c’est entrer dans une autre réalité qui se cache au coeur même de notre réalité, caractéristique même du Fantastique. On ne sait jamais vraiment quelle est la part de vrai et d’imaginaire… à moins d’accepter de faire un choix. Ou plutôt, à moins d’oser !

« Ceci est le témoignage de tout ce que j’ai vu, et de tout ce que j’ai appris. Je dois noter tout ce que je peux à propos des horreurs qui hantent le monde extérieur. Et si je ne parviens pas à achever ma tâche, servez-vous de ce que vous trouverez ici pour découvrir le reste, car le temps est compté et l’humanité ne sait pas quelles calamités sont sur le point de s’abattre sur elle. QUE LES DIEUX VOUS ACCORDENT DE MOURIR AVANT QUE LES GRANDS ANCIENS RÈGNENT DE NOUVEAU SUR LA TERRE ! »

Cet avertissement n’est pas à prendre à la légère. Vous tenez entre vos mains l’édition ultime du terrible Necronomicon, le livre occulte auquel H.P. Lovecraft fait référence à travers toute son oeuvre. Après presque un siècle de spéculations sur son existence, des découvertes effroyables ne laissent plus de place au doute : le Necronomicon existe.

Vous trouverez dans ce recueil inédit en France :

Les Noms morts : l’histoire secrète du Necronomicon dans tous ses détails, les origines de l’ouvrage maudit et les circonstances de sa découverte et de son édition.

Une édition exceptionnelle et indispensable pour tous ceux qui sont prêts à découvrir ce qui n’aurait jamais dû être révélé à l’humanité…Pour qui s’intéresse aux mythes sumériens

Je suppose qu’on a tout dit (sauf le vrai?) sur ce livre… Mais que ce soit un vrai, un faux, une demie-vérité ou un demi-mensonge… le fait est là : feuilleter ses pages intrigue et tisse d’étranges liens avec des récits qui remontent au crépuscule de notre histoire, ou à son aube… c’est selon.

Couverture

Ligny: Aqua

 2030.

Alors qu’en Europe des dizaines de milliers de personnes meurent noyées sous les flots lâchés par une digue qu’un groupuscule terroriste a fait sauter aux Pays-Bas, en Afrique, la pénurie d’eau décime les populations.

L’eau, enjeu de toutes les convoitises. L’eau, qui existerait en grande quantité à deux cent cinquante mètres de profondeur au cœur du Burkina Faso, peut-être le plus pauvre des Pays les plus pauvres. L’eau, qu’Anthony Fuller, patron d’un consortium américain, va tenter de s’approprier au mépris de toutes les lois internationales.

Thriller d’anticipation mêlé de fantastique, charge sans concessions contre une société qui court à sa perte, Aqua™ a marqué le grand retour de Jean-Marc Ligny à la littérature pour adultes. Retour en fanfare, puisque le roman a fort logiquement reçu de nombreuses récompenses : prix Bob Morane, prix Julia Verlanger, prix Une autre Terre et prix Rosny aîné.

Couverture

Peter Watts: échopraxie

 En plein désert, Daniel Brüks, biologiste, poursuit son étude de la vie et de ses évolutions mutantes. À l’écart d’un monde qui voit s’éteindre l’homo sapiens au profit d’une humanité génétiquement et technologiquement upgradée, Daniel rumine sa part de responsabilité dans le concert de fléaux qui s’abat sur l’humanité.

Mais aussi loin s’est-il retiré, la tornade dévastatrice l’a rattrapé, accompagnée d’une attaque de zombies. Daniel trouve alors refuge dans le monastère voisin. Mais la véritable menace n’a pas encore frappé.

Dan, athée convaincu, n’a pas d’autre choix que de suivre la communauté dans son pèlerinage spatial. À bord de La Couronne d’épines, il embarque avec une pilote en quête de vengeance, un soldat en deuil, une femme vampire et un groupe de moines extatiques, à la rencontre des Anges des astéroïdes…

Zahn: la croisade du jedi fou (3e trilogie officielle)

Avant tout… je tiens à préciser que l’illustrateur doit forcément haïr star wars pour nous avoir infligé cette couverture qui n’a RIEN à voir avec le contenu. Messieurs, quand vous avez d’anciennes couvertures PARFAITES, pourquoi… faites-vous… CA???

Timotyh Zahn nous offre plus qu’une trilogie dans le monde de star wars. Il nous offre un personnage tout en finesse et une histoire qui sans aucune doute plaira autant au fan qu’aux adeptes de la SF. La croisade du Jedi fou est un chef d’oeuvre qui dépasse l’univers qui l’a fait naître.

Anciennes couvertures ICI

 

Couverture

Goodkind : tome 15

 Un héros vient de mourir et l’horizon s’assombrit pour ceux qu’il laisse derrière lui.

À Saavedra, dans la citadelle, le bûcher funéraire est sur le point d’être embrasé. Lorsque ses flammes cesseront de crépiter, tout espoir s’éteindra. Au loin, dans les plaines d’Azrith, les hordes de demi-humains et de morts ranimés se préparent à attaquer le Palais du Peuple. Le dernier rempart avant une victoire totale.

Tant d’obscurité et si peu d’espoir. Pourtant, une étincelle de vie brille encore dans ces ténèbres…

https://i0.wp.com/www.lespresseslitteraires.com/im/g/p/pastor.jpg

Pastor : les Vates

Une vague de suicides inexpliqués conduit vers un complexe industriel de Tacoma, nommé Post-Event Corp. Le but ultime de cette entreprise est de dominer une civilisation en proie à une lente agonie climatique. Un homme à la génétique hors du commun, sensible à l’évolution des systèmes dynamiques et traqué par la firme, fédère un petit groupe d’hommes et de femmes en rébellion contre les conditions de vie imposées par le climat et la corruption. Ils vont tout mettre en œuvre pour empêcher le plan ourdi par P.E.C d’arriver à ses fins. Ils reçoivent l’aide d’une Vates. Parallèlement la « Tacoma Police Department » enquête sur les suicides et soupçonne une série de meurtres commis par Post-Event Corp. Mais qui sont les Vates ? Et quel est cet incroyable Don, cette Grâce qu’une femme peut offrir aux autres femmes seulement ?

Une belle surprise !

•20 août 2015 • Laisser un commentaire

Cavalier Vert

Britain: cavalier vert

Karigan G’ladheon, jeune fille éprise d’aventure, s’enfuit après avoir été exclue de son école pour avoir défié en duel le fils d’un gouverneur de province. Elle croise alors un Cavalier Vert, l’un des légendaires messagers du roi qui lui demande dans un dernier souffle de porter un message à son souverain. Sans même prendre connaissance de la missive, elle fait le serment de la remettre en mains propres, scellant ainsi son destin, car elle est soudain magiquement investie de la mission qu’elle vient d’accepter : devenir un Cavalier Vert. Dès lors, traquée par des assassins au service d’un mystérieux sorcier, Karigan ne peut compter que sur sa fidèle monture et les mystérieux pouvoirs qu’elle va se découvrir…

Baignant depuis quelques jours dans l’univers à fleur de peau de Lackey et ses Hérauts de Valdemar, je ne pouvais laisser passer le Cavalier vert et le destin de son héroïne. Depuis que l’homme sait conter, le cheval a toujours eu une place de choix dans sa relation avec la Nature. Sa loyauté, son courage et son intelligence sensible et merveilleuse en font un Compagnon de guerre et d’aventure que seul le chien égale. Mais ne vous attendez pas à un récit mièvre, « féminin » ou doux… Ne vous attendez à rien d’autre qu’un destin construit épreuve après épreuve, découverte après découverte. Un destin qui commença avec l’espoir et la peur.

Surprises poches et grand format

•22 mai 2015 • Laisser un commentaire

Couverture Brandon Sanderson: la voie des rois 1 (livre de poche)

Roshar, monde de pierres et de tempêtes. Des siècles ont passé depuis la chute des Chevaliers Radieux, mais leurs avatars, des épées et des armures mystiques qui transforment des hommes ordinaires en guerriers invincibles, sont toujours là. Pour elles, les hommes s’entre-déchirent. Dans le paysage dévasté des Plaines Brisées, Kaladin, enrôlé de force, lutte dans une guerre insensée qui dure depuis dix ans, où plusieurs armées combattent séparément un unique ennemi. Dalinar Kholin, chef de l’une de ces armées, est fasciné par un texte ancien appelé La Voie des Rois. Hanté par des visions des temps anciens, il commence à douter de sa santé mentale. De l’autre côté de l’océan, la jeune et ambivalente Shallan apprend la magie, et découvre certains secrets des Chevaliers Radieux…

Brandan Sanderson est l’auteur de Fils des Brumes, ce qui pour les connaisseurs signifie tout simplement qu’en tant que conteur d’exception, il ne gâche ni les mots si votre temps à vous faire entrer dans ses univers.

La Voie des Rois est un Titan… Deux blocs de livres qui vous menacent de leur 1400 pages: c’est pourtant deux fois moins que Fils des Brumes, une trilogie qui nous rappelle que l’espoir n’est pas qu’un mot et que le pouvoir est tellement plus que ce que nous croyons qu’il est! Car au coeur de la cendre de cet univers, tout est faux, y compris la vérité. Avec la Voie des Rois, Sanderson nous plonge dans une histoire sans prendre la peine de nous offrir ni de commencement ni de fin, et on lui en veut d’autant plus que cela ajoute au réalisme de son histoire. Il libère notre imagination et la guide, la torture et l’émeut, la fait douter puis espérer avant de nous laisser là, seuls face à ces questions qui sont si semblables à celles que nous vivons, ici… Que c’est-il passé, qu’avons-nous oublié pour en arriver à ça? Et maintenant que les tambours du temps retentissent pour notre époque, quel démon surgit du passé va frapper à la porte de nos destins?

Sanderson, encore une fois, va au-delà de ce que l’on pouvait attendre de lui. Il nous offre une véritable histoire, de celles dont on ne veut pas qu’elles commencent ni finissent. Et il a le culot de réussir…

Un puits dans les étoiles

Robert Reed: un puits dans les étoiles

Le Grand Vaisseau, aussi vaste que Jupiter, a longtemps voyagé autour de notre galaxie, abritant dans ses flancs immenses des milliards d’êtres vivants qui cohabitaient harmonieusement sous la férule de milliers de capitaines quasi immortels. Mais cette époque est désormais révolue. Après avoir survécu in extremis à la révolte d’une partie de ses passagers, l’immense carcasse a changé de direction et cherche à panser ses plaies. Elle fonce désormais vers une gigantesque région de l’espace où les étoiles sont si rares que le ciel est aussi sombre que de l’encre. C’est un voyage sans retour. Pendant que les capitaines s’efforcent de réparer la coque, le navire s’enfonce peu à peu dans la noirceur. Là, dans ce vide étrange, se cache la plus grande menace que le Vaisseau ait jamais affrontée. Car la vie peut prendre des formes inattendues, et l’entité mystérieuse qui veille au fond du puits a appris à être patiente.

Pourquoi un vaisseau de la taille d’une planète géante et aussi vieux qu’une étoile traverserait l’Univers? Que fuit-il ou cherche-t-il? Quels secrets rongent ses gardiens et fait trembler sa mémoire?

La Cité à la fin des temps

Greg Bear: la cité à la fin des temps

Ginny et Jack ont des visions d’une cité fabuleuse, assiégée par un ennemi implacable, dans un avenir extrêmement éloigné de leur réalité. Dans ces rêves, leur esprit est projeté dans le corps de deux créatures habitant cette ville menacée. Daniel, lui, ne rêve que de ténèbres sans fin, reflet du sort qui l’attend. Ces trois jeunes gens sont liés par une particularité : ils sont des Changeurs de destin, nés avec le don de sauter entre les lignes-mondes, afin de faire apparaître d’autres versions d’eux-mêmes. Et chacun d’entre eux possède un mystérieux artefact appelé « messager », qui ne semble pas altéré par ces permutations. Ginny, Jack et Daniel se voient bientôt enrôlés dans une mission presque sans espoir pour sauver l’avenir et achever la plus grande œuvre de toute l’histoire humaine. Mais d’effroyables chasseurs sont déjà à leurs trousses…

Le Temps contient toute vie… A son terme, quand l’Abime sans fond achèvera toute chose, que serons-nous? Quelles forces, tapies depuis des éons, jailliront afin que toute chose trouve son accomplissement? Qui, parmi nous, sera choisi pour contempler sa propre fin?

Greg Bear, visionnaire, nous offre une réflexion magistrale sous une plume qui semble se jouer de la réalité comme d’un miroir.

Magistral.

Origines

Suhner : Quantika tome 3

À l’aide d’un astronef de la milice, Ambre et ses compagnons ont pénétré les défenses du Grand Arc, Kalaân l’Ancien, et ils ont atterri à son bord. Pour les scientifiques, la surprise est totale : forêt primaire et océan à perte de vue… Le Grand Arc est un vaisseau-monde. Il est bien plus encore. Ne dit-on pas dans le mythe «qu’il ouvre et qu’il choisit le lieu comme le destin?» Cette fois, les aventuriers ont troqué la glace et le froid de Gemma contre la mer et la chaleur. Ils croient avoir laissé derrière eux l’espace-temps d’AltaMira et la colère du Dévoreur…

Ils se trompent.

Ioun-ké-da a vu le jour sur Timhkâ, dans les profondeurs abyssales qui plongent sous Naha’netché, la Conque du Sud, gigantesque ascenseur spatial d’où sont jadis partis les Ouvreurs – les vaisseaux d’exploration timhkâns. Au contact de Tokalinan, Ambre se transforme peu à peu. Elle revit son passé et renoue avec ses origines. Elle redevient Kantikâ, la petite-fille de Shânti Divakarûnî. Mais sa métamorphose l’emmènera plus loin encore. Bien au-delà de l’humain.

Gemma était la fierté de la Terre, sa première colonie habitée et un défi scientifique à la mesure de son ambition. L’humanité avait toujours pressenti ne pas être seule et unique dans l’univers, mais elle n’avait jamais espéré rencontrer, sur le premier monde colonisé, la preuve de cette supposition. Le Grand Arc devait être le fer de lance de la conquête spatiale, mais il est impénétrable, effrayant et titanesque. A la surface, scientifique et ouvriers creusent la glace à la découverte d’un sanctuaire. Nul ne sait encore que dans ses abimes noires se cache une vie qui plonge ses racines au commencement… de tout. Qui sont les Bâtisseurs? Cette question est le défi que s’est lancé l’humanité. Mais sa réponse pourrait bien faire plus que bouleverser ses croyances. Les Indous et toutes les civilisations antiques prétendent que tant que le Démiurge dort, le monde vit au coeur de son rêve. Que va éveiller l’humanité dans les entrailles de Gemma?

La plume de Laurence Suhner sait hésiter, frémir ou murmurer. Elle nous emmène dans un avenir qui est aussi notre passé, ou un passé qui pourrait bien être notre avenir. Face à l’inconnu, il suffit de faire un choix: reculer ou… avancer.

Site de l’auteure

Peru: Martyrs tome 1 (le tome 2 est sorti en grand format)

Irmine et Helbrand, deux frères assassins descendant d’un ancien peuple guerrier, vivent clans les ombres de la plus grande cité du royaume de Palerkan. Alors qu’ils se croient à l’abri des persécutions dont ont souffert leurs ancêtres, leur passé sanglant les rattrape, sous les traits d’un borgne qui semble nourrir pour eux de sombres projets. Et tandis que la guerre menace d’embraser le monde, que les puissants tissent de noires alliances, ils vont devoir choisir un camp. Leur martyre ne fait que commencer…

Sortie en petit format de cette petite perle de fantasy médiévale sombre, tragique et tout sauf avare de surprises.

Priest: l’Adjacent

En Anatolie, l’infirmière Melanie Tarent a été victime d’un attentat singulier : totalement annihilée, elle n’a laissé au sol, comme seul vestige de son existence, qu’un impossible cratère noir et triangulaire.
De retour en République Islamique de Grande-Bretagne, son mari, le photographe free-lance Tibor Tarent, apprend qu’un attentat a eu lieu le 10 mai à Londres, qu’il a fait cent mille morts, peut-être le double. Là aussi, la vaste zone touchée était inscrite dans un triangle parfait.
Alors qu’il est emmené dans une base secrète afin d’être interrogé sur ce qu’il a observé en Anatolie (globalement rien, en dehors de l’étrange point d’impact), Tibor entend parler pour la première fois du phénomène d’adjacence. Mais à bien y réfléchir, est-ce vraiment la première fois?

 Présente-t-on encore Christopher Priest? Ses réflexions, toujours intéressantes et souvent pertinentes, méritent à elles seules le détour.

Kloczko: Haut elfique

Tolkien a toujours considéré que l’œuvre de sa vie était la langue des Elfes.

Philologue, il s’employa toute sa vie durant à créer non pas une mais des langues elfiques – avec leurs patois locaux et leurs évolutions.

La plus connue est le quenya, ou haut-elfique, dont Kloczko donne ici la plus complète et fidèle des initiations. Des années de recherches, des centaines de pages de grammaire et de notes de vocabulaire de Tolkien ont permis de réaliser aujourd’hui cet ouvrage vraiment unique au monde.

https://i0.wp.com/ressources.bragelonne.fr/img/livres/2015-06/9782352948544_org.png

De Castell: les Manteaux de Gloire

Une nouveauté, roman taillé à la pointe de l’épée dans une cité corrompue et cynique. Pas encore lu, mais un bon pressentiment ^-^.

SF: une micro sélection

•11 avril 2015 • Laisser un commentaire

Livres Science Fiction et petits résumés perso

Morgan : carbone modifié

Dans l’avenir, mourir n’est plus une fin en soit. Contre une petite fortune, il est possible de se sauvegarder et de se télécharger dans… un nouveau corps. Mais alors, pourquoi un milliardaire se suiciderait-il alors qu’il est virtuellement immortel ? C’est ce qu’une fois « ressuscité », il aimerait savoir, et la raison pour laquelle il engage un ancien enquêteur vicieux et controversé.

Un pur techno thriller, violent, sombre et intelligent.

Hamitlon : série Greg Mantel

chaque tome peut être lu séparément du reste…

21e siècle, la crise climatique est au coeur des préoccupations des grandes compagnies détenant désormais l’entier du pouvoir. Le but ? Posséder LA technologie d’avenir, une source d’énergie révolutionnaire. Doté d’un implant biotechnologique augmentant ses capacités intuitives, Greg Mantel fera face aux demandes de ses employeurs avec en prime un petit bonus : il réfléchit, et bien….

Une série passionnante, bourrée d’action, de rebondissement et rapide… très rapide. Un avenir tout droit tiré de notre présent, réaliste et… si humain.

Frank Herbert

Dosadi

Sur Dosadi, planète totalement  hostile à la vie, il n’y a qu’une ville, Chu, surpeuplée et véritable petit enfer cernée par un mur. Personne n’en sort, personne n’y rentre, et dans ce Mur se déroule une expérience monstrueuse. A l’intérieur de la ville et à l’extérieur, deux êtres vont tenter de comprendre qui joue à Dieu sur cette planète, et…. pourquoi. Ils vont devoir apprendre que pour sauver une chose, il faut parfois aussi savoir comment la détruire.

Un livre magnifique sur la société, la psychologie et la réflexion de l’influence consciente et inconsciente qui se tisse entre les gens, ceux qui leur sont supérieurs et ceux qui sont les jouets des plans leurs plans. Et n’est pas toujours Dieu qui croit l’être…

Dune, t. 1-6

Une saga mythique se déroulant sur fond politique, religieux, génétique, mystique et sociologique (les thèmes favoris de l’auteur). Partant d’une base, Frank Herbert fera évoluer ses personnages sur des milliers d’années, nous montrant comment s’enchaînent les relations de causes à effet, jusqu’à réaliser que le hasard, les choix ou le destin… ne sont qu’une manière de faire face à notre ignorance.

Dans un univers sans limite, Dune possède un trésor sans lequel toute la société galactique humaine retournerait à la barbarie et au néant : l’Epice. Il permet le voyage dans l’espace, la divination et la prolongation de la vie. Et quiconque contrôle Dune contrôle l’univers. Celui qui en deviendra le maître ne sera celui qui la possède mais celui qui est capable de la… détruire.

Destination Vide, t. 1-2

On leur a promis un voyage sur un nouveau  monde à bord d’un vaisseau piloté par 4 cerveaux humains incorporés à un ordinateur, 4 cerveaux qui les uns après les autres, vont lâcher. En réalité, le vaisseau se dirige vers le vide, substance brute à partir de laquelle on peut tout créer. Et justement, même si tout l’équipage l’ignore, c’est bien de ce la qu’il s’agit : créer ce qui ne l’a encore jamais été.

Tous les thèmes de F. Herbert sont là : la conscience (artificielle ou non), l’étude du comportement humain (et divin!), et une écriture d’une intelligence et d’une finesse rare.

Card : Ender

Depuis 50 ans, l’humanité combat une race invasive. L’unique parade trouvée ? Des enfants, tous surdoués en stratégie militaire, manipulés dans un seul et unique but : vaincre, à n’importe quel prix. Et quoi de mieux que l’innocence pour trouver une solution à un problème qui n’en a pas ? Ender n’a que 6 ans, et c’est pour cela qu’il y parviendra.

Un livre tout en finesse qui joue avec nous jusqu’à un final assourdissant…

Simmons : Le cycle d’Hypérion / Endymion

Sept destins réunis autour d’une quête futuriste allant aux origines de la destruction de l’Humanité par sa propre création, les Titans, êtres mécaniques devenus entités…. et dieux. Et ils attendent leur revanche….

Un livre univers magistral, d’une poésie et d’une évocation rare. Un panorama de tous les genres de la SF.

Brewer : K-PAX

Il prétend venir d’un autre monde, ils prétendent qu’il ment. Interné dans un asile, Prot affirme être un ET. Il faudra toute la patience et l’ouverture d’esprit de son médecin pour réaliser que la vérité était encore plus étrange et si humaine…

Bear : darwin, t. 1-2

Il y a des milliers d’années, l’homme a évolué. Aujourd’hui, cela recommence. Mais sommes-nous prêts à faire face à une nouvelle humanité ?

Un roman qui fait partir la science fiction aujourd’hui, de manière cohérente et sans vaisseaux ^-^

Damasio : la Horde du contrevent

Sur un monde balayé par des vents mortels, de petits groupes tentent de remonter à la source des tous les vents. Ils vivent, pensent, écrivent et parlent selon cet élément, sont littéralement définis par lui, à tel point que le langage du livre lui-même devient une partie intégrante du roman en tant que personnage. Le récit est perçu par le regard des différents protagonistes, conférant une richesse et une justesse de ton rare et fine.

Ce roman est tout simplement d’une beauté, d’une puissance et d’une humanité bouleversante, animale aussi.

Weber : La lune des mutins, t. 1-2

Aujourd’hui, vol d’essai sur la lune… Seulement, rien ne se passe comme prévu. La lune est un vaisseau arrivé il y a des milliers d’années et dont l’équipage est… sur Terre, suite à une mutinerie toujours non résolue. Ensuite, il semblerait qu’une espèce non humaine ait la sympathique habitude d’éradiquer toute intelligence concurrente dans la Galaxie. De retour sur Terre, Colin MacIntyre doit non seulement expliquer le fait qu’il soit encore en vie mais aussi gérer les mutins et l’avenir de sa planète.

Le mot d’ordre : action ! On assiste à un bouleversement planétaire opéré suite au changement de paradigme apporté par cet astronaute qui apprend à l’Humanité qu’elle n’est pas seule et que son avenir dépend d’un passé dont elle ignore tout. Espace, space opéra, complots politiques, conflits galactiques, technologies avancées et ET au menu.

Niven : la paille dans l’oeille de Dieu

Dans mille ans, un croiseur spatial reçoit les coordonnées d’un objet se présentant comme un vaisseau non humain : dès lors, sa mission sera d’établir un premier contact avec l’Inconnu. Un premier contact entre deux races qui ont autant à cacher l’une que l’autre.

Une magnifique prise de contact, réaliste, inhumaine dans son humanité et posant cette éternelle question du statut d’ami, d’ennemi ou d’étranger.

Wilson : le vaisseau des voyageurs

Ils sont arrivés des profondeurs de l’espace, ne communiquent pas et restent invisibles dans leur vaisseau au dessus des villes…. Une nuit, leur message est délivré : ils offrent à l’humanité l’immortalité, gratuitement. La question que certains vont se poser est, pourquoi ?

La question que pose se livre est celle de l’humanité : qu’est-ce ? L’apparence ? Un mode de vie ? Ou la simple capacité à décidé et à assumer ?

Traviss : les guerres Wess’har, t. 1-3

L’humanité a découvert une planète, s’y est rendue et a établi le contact avec son seul occupant, un Wess’har, unique représentant de son espèce qui pour protéger l’écosystème d’un monde, est prêt à exterminer tout envahisseur potentiellement dangereux. Seulement, deux problèmes se posent : quel prix est donc prêt à payer l’homme pour être immortel, maladie dangereusement contagieuse sur ce nouveau monde ; et… que fera cet être quand il apprendra dans quel état est notre propre planète ?

Entre question écologique, conflit armé, premier contact et une écriture américaine d’une efficacité redoutable, ce roman est addictif.

Bordage : les guerriers du silence, t. 1-3

L’Humanité a essaimé et prospéré dans la Galaxie, sous la protection d’une Eglise intolérante et un Empire avide de pouvoir, alliance aussi dangereuse qu’instable. D’autant plus que les Scaythes ont fait leur apparition, sortis d’on ne sait où, capables de lire l’esprit de chacun. Devenus nécessaires pour percer à jour les plans de ses ennemis mais aussi pour s’en protéger, une seule question demeure en suspend : totalement au service de l’Humanité, quel est finalement leur but, et d’où viennent-ils ?

Camut : Malhorne, t. 1-4

Dans le monde entier, des statues faites par le même homme mais à des époques différentes sont découvertes. Peu à peu, l’impossible devient réalité : le mystérieux sculpteur serait toujours envie, traversant de temps pour une raison qu’il ignore lui-même. Décidé à révélé son existence, il pose la question de son existence. Celle d’un homme traversant le temps, porteur d’un message qui n’est pas son immortalité…. mais dont il a tout oublié. Au final, le monde tel qu’il apparaît pourrait bien être l’ultime illusion d’un jeu auquel nous jouons bien malgré nous.

Un voyage à travers le temps et l’histoire, jusqu’à un présent dont l’avenir est magistralement dénoué par cet auteur qui jusqu’à la dernière page, se révèle inépuisable d’idées.

Nouveautés connues et inconnues…

•11 avril 2015 • Laisser un commentaire

« Il était une fois… »

Entendre ces mots, c’est craindre que les étoiles ne gardent pour elles ces histoires venues d’outre temps; c’est espérer un rêve plus puissant et fragile que le précédent, attendre l’impossible et imaginer au-delà de nos vies, de nos espoirs et de nos attentes.

Entendre ces mots, c’est croire que des magiciens existent encore, capables d’entendre le murmure du Temps et des étoiles, des Fées et des démons, des Eons et des Abysses; c’est être prêt à tout et ne craindre ni la lumière ni sa soeur, et avec elles s’élever sur des Destins si éloignés de notre présent qu’ils nous ramènent là où nul ne nous attend plus…

« Il était une fois… »

Ce mois, quelques histoires sont tombées des cieux, certaines de plumes connues de ces lieux, d’autres… inconnues.

L

Brent Weeks: le porteur de lumière 3 en nouveauté +  tome 1 et 2 du porteur de lumière  en petit format

Telle fut l’histoire du Prisme, moins qu’un homme et plus que lui-même, dépossédé de sa propre existence au profit d’une légende. Telle aurait dû être son histoire, si seulement la lumière ne contenait sa part d’ombre et l’ombre sa part de lumière. Le porteur de lumière achève ici son histoire, après s’être caché en pleine lumière, après s’être caché de lui-même pour enfin comprendre la fragilité de toute prophétie… Car si la lumière peut cacher le plus évident des subterfuges, c’est dans l’imperfection, le rire, la solitude et la naïveté que l’ombre cacha la plus belle des lumières.

Je vous présente la lumière et son secret, l’ombre et sa beauté. Je vous présente le héros que vous n’attendiez pas mais qui s’élèvera de ces pages pour vous amener à un final éblouissant.

Le Seigneur de la Tour

Anthony Ryan: Blood Song 2

Qu’on le nomme Sombrelame, frère du Sixième Ordre ou Tueur d’Espoir, Vaelin Al Sorna demeure le plus grand guerrier de son temps, et le plus illustre témoin de la défaite du roi Janus. Écœuré par la guerre, il revient au pays déterminé à ne plus jamais prendre les armes. Nommé Seigneur de la Tour des Hauts Confins par l’héritier de Janus, Vaelin espère trouver la paix dans cette région glaciale et sauvage, loin des intrigues d’un Royaume tourmenté. Mais les êtres dotés de la voix du sang ont rarement l’occasion de mener une vie paisible. Entre les défenseurs de la Foi affaiblie, les adversaires du jeune roi inexpérimenté et les mystérieux assassins de la Ténèbre, Vaelin va découvrir malgré lui que nul ne peut échapper à son destin.

Vaelin ne connaît de son enfance qu’une mère aussi aimante que fragile et un père dédié à la guerre et au sang. Tout ce qu’il sait se trouve entre ses mains, glacial et vibrant, capable de donner et de prendre une vie. Tout ce qu’il a appris, c’est que tuer est un art que l’entraînement a rendu aussi simple qu’efficace. Tout ce qu’il ignore se trouve au-delà de cet acte, quand le sang aura coulé et éveillé le destin qui coule dans ses veines. Un destin maudit pour un enfant né pour le Sang mais aspirant à la paix. Ami, guerrier, frère, fils, seigneur… Vaelin est tout cela mais aussi autre chose, car en lui résonne un appel qui renversera les fondements de tout ce qu’il pense savoir, être ou connaître.

L

Manon Fargetton: l’héritage des rois passeurs

Ce livre pourrait être la fragilité et la force d’un sourire, la justesse d’une phrase qui vous hante pendant des années et vous emmène sur des rives étranges et pourtant familières. Ce livre pourrait être une promesse, inconnue, mystérieuse…j’en ai le pressentiment et l’intuition.

Mais… il m’arrive de me tromper, à l’occasion. Au pire, quelques instants de perdus… mais au mieux?

Sorties et rééditions…

•25 janvier 2015 • Laisser un commentaire

Certains auteurs ont désormais ma confiance et je me permets donc de les mettre dans mes sélections sans les avoir lus. Manque de temps, de place… Quelques inconnus viennent aussi se glisser ^-^.

Frank Herbert

High-OppInédit ! Un roman de jeunesse de Frank Herbert ou l’on devine déjà le grand auteur de Dune.

Après des décennies de désordres, un gouvernement mondial s’est imposé sur notre planète. Il tire – du moins officiellement – sa légitimité de l’opinion publique et fonde ses décisions sur des sondages quotidiens. Le Coordinateur assume l’autorité suprême sur les bureaux : Bur-Opp, le Bureau des Opinions, Bur-Cont, Bur-Psy, Bur-Trans et autres administrations , dont les dirigeants se livrent à d’incessantes luttes d’influence.

Chargé d’assurer l’entente entre les bureaux, Daniel Movius est le Liaitor. Mais, victime d’un conflit avec un rival, le voilà débarqué, perdant ses privilèges de High-Opp et renvoyé dans les rangs des Low-Opps, qui occupent les emplois subalternes et survivent misérablement dans les Terriers. Ici, le mécontentement gronde, et une crise pourrait bien survenir qui risquerait de mettre en péril la civilisation sur toute la planète.

Instruit par sa chute et sa découverte du monde clandestin des Seps, les Séparatistes, qui défendent la valeur de l’individu contre la machine bureaucratique, Movius reprendra-t-il le chemin des sommets ?

 Demeuré inédit jusqu’à ce jour, refusé à l’époque et sans doute retrouvé dans les archives d’un agent littéraire, High-Opp est le roman des débuts de Frank Herbert. Il annonce les chefs-d’oeuvre ultérieurs, dont Dune et Dosadi, par sa richesse d’idées et sa défense des valeurs humaines contre toute forme de tyrannie.

Une postface de Gérard Klein replace ce roman dans son époque et tente d’expliquer pourquoi il a si longtemps été ignoré.

 

 TAU zéro

L’aventure ultime : un vol habité hors système solaire…

 Terre. XXIIIe siècle. Ils sont cinquante. Vingt-cinq femmes, vingt-cinq hommes. Parmi les meilleurs dans leurs domaines : astrophysiciens, mathématiciens, biologistes, astronavigateurs… Leur mission est la plus sidérante qui soit : rejoindre l’étoile Beta Virginis en quête d’une nouvelle Terre. Ils disposent pour ce faire du plus stupéfiant des vaisseaux, le Leonora Christina, dernier né de sa génération, un navire capable de puiser son énergie au cœur même de l’espace et d’évoluer à des vitesses relativistes…

 Un voyage de trente-deux années-lumière. Un voyage sans retour. Et tous le savent. Tel est le prix que sont prêts à payer ces pionniers d’une aire nouvelle…

 Considéré par David Pringle comme l’un des cent livres de SF les plus importants jamais écrits, par James Blish comme le récit de science-fiction « ultime », Tau Zéro est une référence incontestée de la hard SF moderne. Mais c’est aussi, surtout, un roman du « sense of wonder », un récit vertigineux. Quarante ans après sa parution outre-Atlantique, voici enfin la traduction de ce chef-d’œuvre incontesté, une édition orchestrée par Jean-Daniel Brèque, qui en assure la traduction et la présentation, illustrée en postface par l’astrophysicien Roland Lehoucq.

 Poul Anderson (1926-2001) est un des monstres sacrés de la SF américaine. Sept fois lauréat du prix Hugo, il est l’auteur de certains des plus grands monuments du genre, dont le cycle de La Patrouille du temps.

Le Puis des Mémoires

Trois hommes se réveillent dans les débris d’un chariot pénitentiaire accidenté en pleine montagne. Aucun d’eux n’a le moindre souvenir de son nom, de son passé, ni de la raison pour laquelle il se retrouve là, en haillons, sur une terre inconnue et glacée. Sur leurs traces, une horde de guerriers venus de l’autre bout du monde met le royaume à feu et à sang pour les retrouver.

Fugitifs, mis à prix, impitoyablement traqués, ils vont devoir apprendre à travailler ensemble afin de découvrir la vérité, et survivre dans un monde ou règnent violence, complots et magie noire.

« A la fois roman de bonne fantasy et polar psychologique, voilà un début de trilogie très réussi ! » ActuSF

Assassini: tome 3 (enfin!!!)

L’hiver recouvre Venise de ténèbres, la glace fige les canaux et un millier de fantômes errent à la lisière des ombres.

L’attentat brutal qui frappe le fils de dame Giulietta replonge Tycho dans les dangereuses intrigues de cour. Pour Giulietta, il traquerait les responsables jusqu’au bout du monde. Alors que Venise se trouve à deux doigts de la guerre civile, les querelles intestines se multiplient et la lutte pour le pouvoir s’intensifie. Quelles sont les forces à l’oeuvre dans ce jeu de dupes ?

Le Paradoxe de Fermi

Le célèbre physicien FERMI remarquait vers 1950 qu’il est difficilement pensable, hors d’un contexte religieux, qu’un phénomène comme la civilisation humaine ne se soit développé qu’en un seul point dans le vaste univers. et même dans notre galaxie. D’un autre côté. s’il s’est développé ailleurs. il a largement pu le faire avec quelques millions d’années d’avance . que sont, dans l’univers. quelques pauvres millions d’années ? Enfin, ce décalage temporel aurait du permettre à nos semblables de se répandre assez pour qu’on en constate largement la présence : sous forme d’ondes radio, sous forme de créatures robotiques. ou de vie… Ce n’est pas le cas. Que peut-on en conclure ?

L’auteur répond : la seule solution du paradoxe, c’est la fugacité des civilisations hautement développées. Nous avons des semblables. mais ils durent peu, et c’est pourquoi nous avons si peu de chance d’en observer… Jean-Pierre Boudine présente cette solution sous la forme d’un récit, d’un conte philosophique, dans la lignée du « Meilleur des Mondes » d’Huxley ou de « 1984 » d’Orwell. A la différence de ces auteurs. sa vision pessimiste n’est pas celle d’un super ordre, mais celle d’un chaos. C’est le chaos qui balaie la civilisation humaine, de 2012 à 2019… Notre civilisation au développement explosif, explose justement. “Le Paradoxe de Fermi” est-il un livre de science fiction ? On voudrait le croire !

Coeur d’Acier (plutôt axé jeunesse)

Il y a dix ans, un éclat venu du ciel a frappé des hommes et des femmes parmi les plus malveillants, leur conférant d’incroyables pouvoirs. On les a appelés les Épiques. Leurs intentions ne sont pas bonnes… À Newcago, un Épique appelé Cœur d’Acier s’est emparé du pouvoir. On le dit invincible : aucune balle ne peut le blesser, aucune épée trancher sa peau, aucune explosion le détruire. Seuls les Redresseurs, un groupe d’humains qui ont consacré leur vie à étudier les Épiques afin de découvrir leur point faible, lui résistent. David Charleston a 18 ans. Cœur d’Acier a tué son père. Depuis, il n’a qu’une idée en tête : le venger. Et il possède quelque chose dont les Redresseurs ont besoin. Il a vu l’impossible. Il a vu saigner Cœur d’Acier.

 

La Patrouille du Temps

Le Voyage dans le Temps, c’est très bien. En particulier pour les touristes, les historiens et les archéologues.

 Mais il y a aussi quelques illuminés qui entendent en profiter pour modifier le cours de l’Histoire. Assassiner un fondateur de religion, changer l’issue d’une bataille, et pourquoi pas ? amputer le nez de Cléopâtre, voire se tailler un empire personnel en important de l’avenir des armes prohibées.

 C’est déjà inquiétant pour l’humain ordinaire, encore qu’il ne s’apercevrait jamais de cette réécriture de l’Histoire, surtout s’il y disparaissait.

Mais c’est carrément intolérable pour les Danelliens de l’avenir lointain, plus d’un million d’années, les surhommes de l’avenir, qui n’ont aucune envie d’être éradiqués.

 Ils ont donc créé la Patrouille du Temps chargée de maintenir l’Histoire dans son droit fil. Qui mène à eux.

 Le cycle de La Patrouille du Temps, qui comportera quatre volumes, est l’un des classiques les plus fameux de la science-fiction, dû à l’un de ses plus éminents créateurs, Poul Anderson

La Voie de la Colère

Le général Dun-Cadal fut le plus grand héros de l’Empire, mais il n’est plus aujourd’hui que l’ombre de lui-même, une lamentable épave au fin fond d’une taverne.

 C’est là qu’une jeune historienne vient le trouver. Elle est à la recherche de l’Épée de l’Empereur, disparue dans le chaos des derniers jours de son règne, et que Dun-Cadal aurait cachée en un lieu secret. Pour elle, le vieux guerrier va ressasser ses souvenirs de gloire et ses regrets amers, à commencer par sa rencontre avec ce garçon qui lui sauva la vie et fit sa fierté avant qu’ils ne basculent tous deux dans le drame et le tourbillon de l’Histoire.

 C’est alors qu’un assassin sans visage se met à frapper au cœur de la République. Les fantômes du passé refont soudain surface, ravivant les anciennes rancœurs et la soif de vengeance d’un homme perdu sur la voie de la colère

Frère Ewen

Membre de la très secrète Fraternité du Panca, Ewen mène une existence paisible sur la planète Boréal. Un jour pourtant, la Fraternité se rappelle à lui : il doit se rendre sur la lointaine Phaïstos pour reformer la chaîne quinte et tenter de sauver d’une extinction certaine toutes les espèces vivantes de la galaxie. Du haut de ses douze ans, Olmeo n’entend rien à ces histoires. C’est à peine s’il comprend les raisons qui ont poussé ses parents à quitter leur monde pour se lancer dans un voyage interstellaire sans fin. La rencontre de la jeune Sayi, dont il tombe amoureux au premier regard, va cependant changer bien des choses. Commence alors pour l’homme et le garçon le périple d’une vie à travers les étoiles..

Curiosité musicale

•6 novembre 2014 • Laisser un commentaire

 
%d blogueurs aiment cette page :